<<<<
 Asie du Sud
Depuis les années 80 le JRS Asie du Sud répond aux besoins des réfugiés et des personnes déplacées. Notre travail s'est étendu à quatre pays, tout récemment l'Afghanistan. Au cours des années, le JRS a répondu aux besoins naissants, comme ce fut le cas lors du tsunami de 2004 qui a dévasté les côtes du Sri Lanka. Le JRS a continué d'accompagner les Sri Lankais même durant la guerre civile qui a atteint son paroxysme en 2009.

Depuis 2010 le bureau régional se trouve à New Delhi, alors qu'auparavant il se trouvait à Bangalore, Inde. C'est de là que Stan Fernandes SJ, le directeur régional, soutient et gère le travail dans la région. Les deux principaux programmes du JRS en Asie du sud se trouvent au Népal et au Tamil Nadu où le personnel accompagne et travaille avec tous les réfugiés dans les communautés de ces camps.

Au Népal, les JRS travaille avec la Caritas pour offrir aux jeunes, aux adultes, aux personnes handicapées et aux enfants de maternelle des services éducatifs. Avec la diminution progressive de la population suite aux programmes de réinstallation en cours, le JRS s'efforce de consolider les écoles et de former de nouveaux enseignants au fur et à mesure du départ des vieux professeurs. 

Au Tamil Nadu, dans le sud de l'Inde, le JRS travaille dans 112 camps, au bénéfice de quelque 70.000 réfugiés sri lankais, dont certains qui vivent ici depuis plus de 20 ans. Le JRS aide les étudiants à intégrer les écoles publiques indiennes et donne les fournitures, les uniformes et le logement, selon les besoins. Les équipes assistent également les jeunes femmes qui ont quitté le système d'éducation formelle en leur offrant des formations professionnelles et des formations au management. 

Pendant et après la guerre, puis après le tsunami, le JRS a travaillé pour offrir l'éducation aux personnes qui demeurent déplacées ou relogées dans les régions affectées par le conflit. Le JRS gère les centres d'enseignement complémentaire, et les écoles maternelles, primaires et secondaires, en s'occupant de la formation des enseignants et en assurant des bourses aux élèves. D'autre part, le JRS gère des centres de formation polyvalents, proposant des formations professionnelles dans les métiers de l'artisanat, en informatique, des cours d'alphabétisation et de langue anglaise.

Dans le cadre d'une approche plus globale du développement communautaire et de la réconciliation, les équipes organisent des activités spirituelles et culturelles, et proposent une grande variété de ressources aux participants. D'autres événements relatifs à la vérité et à la réconciliation sont également organisés, au plan local et au plan national, ce qui offre aux participants la possibilité de débuter le processus de guérison dans la dignité, après des années de conflit. En coopération avec les universités jésuites de l'Inde, le JRS est décidée, dans un proche futur, d'offrir l'éducation supérieure en ligne à ces communautés.

Plus récemment, le JRS s'est impliqué dans l'éducation des réfugiés, en particulier des femmes, rentrant chez eux dans les parties urbaines et rurales de l'Afghanistan après des années passées au Pakistan. 

Le dernier projet du JRS Asie du Sud concerne la formation en matière de langue et de moyens de subsistance, des réfugiés et des demandeurs d'asile Chin birmans vivant à New Delhi. Plus de 100.000 d'entre eux ont demandé l'asile en Inde depuis les années 80; dont 10.000 résidant à New Delhi qui sont souvent incapables de parler la langue ou de trouver un emploi légal sur le marché du travail formel. Face à cette situation, le JRS organise des cours de formation professionnelle pour les métiers d'esthéticienne, de couturière, et des cours de langue anglaise à destination des communautés réfugiées vivant trop loin de l'école gérée par le Haut Commissariat pour les Réfugiés.

Chaque projet et chaque bureau de pays du JRS doivent proposer des formations en éducation, en capacités et en autonomisation des femmes. Dans des sociétés où les femmes sont marginalisées, le JRS éduque ces dernières pour qu'elles acquièrent les compétences nécessaires pour faire vivre leurs familles et contribuer à la vie de leurs communautés. 

L'expansion de la fréquentation scolaire en Afghanistan et l'augmentation de la réinstallation au Népal, prouvent au JRS qu'il a eu raison d'étendre l'éducation à tous les réfugiés de la région. Au cours des années, le JRS a vu des étudiants atteindre les buts qu'ils s'étaient fixés en passant de l'adolescence à l'âge adulte.


Asie du Sud
Stan Fernandes SJ

southasia.director@jrs.net
+91 11 4310 4661; +91 11 4953 4106
http://jrssa.org

Le JRS Asie du Sud est une des dix régions géographiques du Service Jésuite des Réfugiés, une organisation internationale catholique parrainée par la Compagnie de Jésus. Le bureau régional d'Asie Méridionale sert des réfugiés bhoutanais au Népal, des réfugiés sri-lankais dans l'Etat indien de Tamilnadu, et des personnes déplacées dans leur pays au Sri Lanka. Ces services comprennent notamment des services éducatifs, de formation professionnelle, des programmes économiques, ainsi que des services de soins médicaux, de soutien psychologique, de développement communautaire et d'aide d'urgence, et des centres pour handicapés.






Australie
Cambodge
Indonésie
Malaisie
Papouasie-Nouvelle-Guinée
Philippines
Singapour
Thaïlande
Timor Leste
Ethiopie
Kenya
Sud Soudan
Soudan
Ouganda
Belgium
Bosnia-Herzegovina
France
Germany
Ireland
Italy
Macedonia
Malta
Portugal
Romania
Slovenia
Sweden
Ukraine
United Kingdom
Colombie
Equateur
Panama
Venezuela
Jordanie
Liban
Syrie
Turquie
Afghanistan
Inde
Népal
Sri Lanka
Angola
Malawi
Afrique du Sud
Zimbabwe
Canada
États-Unis d'Amérique

Cameroun
République centrafricaine
Tchad
Côte d’Ivoire