Les réfugiés rassemblés dans le nouveau hall polyvalent pour un forum sur la sensibilisation à la violence basée sur la différence sexuelle et sur le genre (SGVB) (Mulugeta Eyesus/JRS)
Dollo Ado, le 26 octobre 2012 – L'imposant hall polyvalent du JRS vient d'être achevé dans une section du camp de Melkadida. Construit pour doter les réfugiés de Dollo Ado d'un espace pour les sports d'intérieur, ce hall est les plus vaste à des milliers de kilomètres à la ronde. La construction s'est accélérée au cours des derniers mois, le dernier bâtiment construit étant l'école.

Le JRS travaille à Melkadida depuis novembre 2011 pour aider les réfugiés fuyant le conflit, la sécheresse et la pauvreté par le biais de programmes éducatifs et psychosociaux. La construction a toujours été en tête des priorités. En plus du hall polyvalent et de l'école, un hall pour les rassemblements, un bâtiment pour les séances de conseil, des bureaux, les locaux pour le personnel du JRS et un centre de formation professionnelle, ont été construits au cours des derniers mois.

A la mi-octobre, le JRS a officiellement remis l'école primaire récemment construite à l'Administration Ethiopienne pour les Réfugiés et les Rapatriés – l'école gèrera l'éducation de 480 enfants réfugiés.

Melkadida fait partie des cinq camps de Dollo Ado sur la frontière somalienne. Il abrite quelque 41.000 réfugiés. D'ici la fin de l'année, le JRS aura assisté plus de 12.500 réfugiés.

Une structure pour le sport. «Chaque jour, quelque 80 réfugiés participeront à des activités sportives d'intérieur organisées dans le nouveau bâtiment polyvalent, ils échapperont ainsi à la poussière et à la chaleur. La participation aux activités sportives d'extérieur organisées par le JRS dépassent de loin les prévisions, de nombreux réfugiés viennent jouer au football et au volleyball», explique Mulugeta W Eyesus, Directeur du Projet de Dollo Ado.

A Melkadida, les clubs de football et de volleyball ont généré l'enthousiasme des réfugiés dans tout le camp. Chaque après-midi le JRS organise des entraînements sportifs pendant deux heures pour plus de 200 participants et encore plus de spectateurs. Cette activité régulière constitue un repère et permet d'évacuer le stress lié à la vie dans les camps, en particulier pour les jeunes.

«Nous avons relevé une amélioration notoire, d'au moins 80 pour cent, dans l'interaction sociale et la positivité chez les réfugiés qui sont membres des clubs sportifs», a déclaré M. Eyesus.

Au seins des clubs se retrouvent des équipes de la communauté d'accueil de Dollo Ado et des équipes du camp.

Le JRS a proposé deux ateliers pour le volley et le foot, et une session de formation pour les entraîneurs de foot. Quinze réfugiés qui sont désormais des entraîneurs qualifiés, ont participé aux tournois de foot et de volley en janvier, mars et mai – ce qui a permis de rassembler la communauté du camp.

Lancement des cours de formation professionnelle. Un éventail, unique en son genre, de formations professionnelles vient d'être lancé à destination des adultes. Des formations en couture, tissage, fabrication de tapis, et de tatouage au henné se sont avérés les plus populaires. Les cours ont lieu dans le nouveau centre de formation professionnelle, dans une atmosphère de fraîcheur, loin de la poussière, de la chaleur et du vent.

Un bâtiment rond et plaisant, coiffé d'un toit de tuiles rouges, a été terminé en août dernier. C'est là que se tiennent les rencontres de théâtre et de musique. Des ateliers professionnels sur l'écriture théâtrale et sur la manière de jouer, ont été proposés en début d'année, ils se tiendront désormais dans le hall. Et enfin, les réfugiés pourront participer à des ateliers et à des sessions de formations en techniques de conseil dans la partie des bureaux récemment terminée.

Les cours d'alphabétisation pour adultes ont également remporté un grand succès. En neuf mois, le nombre d'élèves qui peuvent lire et écrire des mots anglais simples a peu à peu atteint le taux de 70 pour cent. Le 25 septembre, 400 élèves ont reçu un diplôme marquant la première étape de l'alphabétisation.

Regarder vers l'avenir. En septembre le JRS a quitté son hébergement sous tente pour le complexe du JRS comprenant bureaux et espaces de vie. Un an après la terrible sécheresse qui a frappé la Corne de l'Afrique et amené le lancement de l'appel en faveur de Dollo Ado, la construction est pratiquement terminée.

En août 2011, lorsque des membres du JRS ont, pour la première fois, visité le camp pour évaluer les besoins, la vision du centre n'était qu'un croquis sur une tablette d'architecte. Mais après des mois de planification et de travail par des centaines d'artisans locaux, le projet a pris forme.

Au cours des mois à venir, les réfugiés engrangeront les bénéfices des nouveaux bâtiments, et on espère que la motivation, le bien-être et la confiance en l'avenir continueront à s'accroître. Parmi les plans pour l'avenir, il y a la construction d'un centre dédié à l'alphabétisation des adultes.

Katie Allan, Responsable Régionale de la Communication, JRS Afrique de l'Est

Countries Related to this Region
Ethiopia