Syrie: la vie quotidienne, un combat pour survivre
  Les promesses des donateurs doivent donner la priorité à la détresse humanitaire urgente des Syriens déplacés
  Jordanie: un périlleux et difficile voyage vers la sécurité
  Jordanie: Pris entre les souvenirs du passé et la réalité d'aujourd'hui
  Jordanie: le rêve d'une Syrie ouverte
  Jordanie: Manger la poussière ici ou mourir en Syrie
  Jordanie: l'éducation en ligne permet de tirer partie des compétences des réfugiés
  Jordanie: des réfugiés aident des réfugiés
  Le Directeur du JRS Moyen Orient en visite aux Etats-Unis
  Liban: une tasse de thé dans la neige
  Liban: préserver un esprit spécial
  Liban: la barrière de la langue empêche les enfants syriens d'aller à l'école
  Liban: des familles syriennes fuient pour protéger leurs enfants
  Prière pour la Syrie: heureux les artisans de paix
  Syrie: Elargissement de l'éventail des services au milieu de la tourmente
  Syrie: les pénuries de pain et de combustible à Alep s'ajoutent aux soucis quotidiens
  Syrie: rapprocher les familles
  Syrie: La solution se trouve dans le dialogue, non dans la guerre
  Syrie: Les déplacés syriens luttent pour trouver un abri
  Syrie: L'esprit de résistance demeure en dépit des ruines
  Syrie: s'accrocher à la réalité à Alep
  Syrie: la situation humanitaire se détériore rapidement dans la région
  Syrie: dans le conflit, la persécution atteint tout le monde, chrétiens et musulmans
  Syrie: les réfugiés iraquiens aux marges d'un autre conflit
  Syrie: Le JRS renforce le soutien d'urgence dans Alep
  Syrie: Des réseaux locaux de solidarité et le JRS aident des familles déplacées
  Syrie: un réfugié a trouvé le but de sa vie dans le Centre Mukhales
  Syrie: des milliers de déplacés après une recrudescence de la violence à Sheikh Maqsoud
  Syrie: deux années de conflit menacent l'éducation et le bien-être des enfants
  Syrie: mise à jour sur l'aide d'urgence du JRS
  Syrie: il y a urgence pour l'approvisionnement d'hiver
  Syrie: A Damas, la violence nourrit le désespoir et la peur
  Syrie: les volontaires sont essentiels au travail du JRS
  Syrie: l'oeuvre d'une communauté jésuite est reconnue par une fondation allemande pour les droits humains
  Syrie: nous sommes guidés par les principes de neutralité, de non-violence et de participation
  Etats-Unis: le Service Jésuite des Réfugiés soutient la Syrie
  Les Voix de l'Europe s'unissent pour aider les réfugiés syriens


A Damas, des volontaires ont organisé une distribution de vêtements d'hiver pour plus de 1.000 enfants. Ici, un volontaire donne son bon d'achat à une mère, qu'elle utilisera ensuite pour choisir des vêtements pour ses enfants. (Service Jésuite des Réfugiés)
Damas, le 27 février 2013 – Désireuses d'utiliser leur temps et leurs compétences pour une juste cause, 20 femmes réfugiées ou déplacées ont participé à l'atelier organisé par le JRS. Elles y ont trouvé un soutien psychosocial de la part du groupe et du personnel, et elles ont pu produire les vêtements dont ont grand besoin leurs familles affectées par la violence, qui ont besoin d'une aide d'urgence.

Venues d'Homs, de Deir-e-Zor et de l'arrière-pays de Damas, quelques femmes ont dû chercher refuge dans la ville de Damas. D'autres, des réfugiées iraquiennes, vivent dans la ville depuis des années, après avoir fui la violence et la persécution dans leur pays d'origine; elles doivent rester en Syrie faute d'avoir un autre endroit où aller. 

Cet hiver qui est l'un des plus froids que la région ait connu, explique la forte demande en vêtements d'hiver, la plupart des familles n'ayant que des vêtements d'été. Outre l'achat et la distribution de vêtements pour les familles, le JRS a décidé d'étendre ses services en créant des activités destinées à aider les familles à survivre aux traumatismes, et à répondre aux besoins d'autres familles affectées.

Deux mois durant, les femmes se sont retrouvées deux fois par semaine dans la douillette maison du JRS dans le quartier Bab Touma à Damas, pour tricoter des bonnets et des écharpes pour deux cents enfants locaux et déplacés participant aux activités éducatives et psychosociales du JRS. 

A la suggestion d'un groupe de volontaires qui aident le JRS à organiser des activités pour les enfants, il a été décidé d'organiser une surprise partie pour les enfants afin de les aider à surmonter le stress engendré par le conflit, et pour leur permettre de s'amuser, tout en acceptant les bonnets et les écharpes que les femmes avaient tricotés. 

Le JRS s'occupe de transporter ces enfants jusqu'au lieu des activités et de les ramener chez eux, car ils vivent dans des zones où les bombardements et les combats ont lieu au quotidien. Seul un mode de transport sécurisé leur permet de se rendre à l'école ou aux activités organisées l'après-midi dans le centre du JRS.

«Faisant montre d'un grand courage, un chauffeur de bus qui conduit régulièrement les enfants s'est aventuré dans une zone dangereuse où personne ne s'était aventuré depuis des semaines. Il a ramassé quarante enfants qu'il a amenés au centre du JRS à Dwelaa. A son arrivée, nous sommes restés bouche-bée, et il a simplement déclaré: 'Ces enfants sont ceux qui ont le plus besoin d'aide. Aidez-les.' Ce fut un moment très émouvant», se rappelle Fouad Nakhal SJ, Directeur de projet du JRS à Damas.

«En ville, la plupart des personnes louent leur appartement; ils ont perdu leur travail et ne peuvent se permettre d'envoyer leurs enfants à l'école. Il n'y a pratiquement aucune assistance prévue pour eux car ils ne sont pas considérés comme «déplacés», et pourtant les besoins sont grands», explique Fouad.

Le bureau du JRS de Damas continue à fournir, chaque mois, des secours d'urgence – couvertures chaudes, matelas, paniers de nourriture, et kits d'hygiène – à 1.200 familles. Chaque jour, dans son centre, le JRS propose des activités éducatives ou psychosociales.

Vous pouvez soutenir les efforts du JRS en cliquant ici.

Zerene Haddad, Responsable de l'Advocacy et de la Communication du JRS Moyen Orient été Afrique du Nord

Countries Related to this Region
Jordan, Syria