Syrie: la vie quotidienne, un combat pour survivre
  Les promesses des donateurs doivent donner la priorité à la détresse humanitaire urgente des Syriens déplacés
  Jordanie: un périlleux et difficile voyage vers la sécurité
  Jordanie: Pris entre les souvenirs du passé et la réalité d'aujourd'hui
  Jordanie: le rêve d'une Syrie ouverte
  Jordanie: Manger la poussière ici ou mourir en Syrie
  Jordanie: l'éducation en ligne permet de tirer partie des compétences des réfugiés
  Jordanie: des réfugiés aident des réfugiés
  Le Directeur du JRS Moyen Orient en visite aux Etats-Unis
  Liban: une tasse de thé dans la neige
  Liban: préserver un esprit spécial
  Liban: la barrière de la langue empêche les enfants syriens d'aller à l'école
  Liban: des familles syriennes fuient pour protéger leurs enfants
  Prière pour la Syrie: heureux les artisans de paix
  Syrie: Elargissement de l'éventail des services au milieu de la tourmente
  Syrie: les pénuries de pain et de combustible à Alep s'ajoutent aux soucis quotidiens
  Syrie: rapprocher les familles
  Syrie: La solution se trouve dans le dialogue, non dans la guerre
  Syrie: Les déplacés syriens luttent pour trouver un abri
  Syrie: encourager les personnes déplacées à s'impliquer dans l'aide d'urgence
  Syrie: L'esprit de résistance demeure en dépit des ruines
  Syrie: s'accrocher à la réalité à Alep
  Syrie: la situation humanitaire se détériore rapidement dans la région
  Syrie: dans le conflit, la persécution atteint tout le monde, chrétiens et musulmans
  Syrie: les réfugiés iraquiens aux marges d'un autre conflit
  Syrie: Le JRS renforce le soutien d'urgence dans Alep
  Syrie: Des réseaux locaux de solidarité et le JRS aident des familles déplacées
  Syrie: un réfugié a trouvé le but de sa vie dans le Centre Mukhales
  Syrie: des milliers de déplacés après une recrudescence de la violence à Sheikh Maqsoud
  Syrie: mise à jour sur l'aide d'urgence du JRS
  Syrie: il y a urgence pour l'approvisionnement d'hiver
  Syrie: A Damas, la violence nourrit le désespoir et la peur
  Syrie: les volontaires sont essentiels au travail du JRS
  Syrie: l'oeuvre d'une communauté jésuite est reconnue par une fondation allemande pour les droits humains
  Etats-Unis: le Service Jésuite des Réfugiés soutient la Syrie
  Les Voix de l'Europe s'unissent pour aider les réfugiés syriens


Alors que les infrastructures s'effondrent, le JRS trouve des alternatives en ouvrant des écoles mobiles sous tentes, Alep, Syrie (JRS).
La communauté internationale doit assurer que le soutien d'urgence arrive aux familles et aux enfants

Beyrouth, Rome, Washington DC, 15 mars 2013 – Tandis que le conflit¬, en Syrie, entre dans sa troisième année, la protection et le bien-être des enfants syriens continuent à être gravement compromis. Malgré les remarquables efforts des organisations locales et internationales, l'écroulement presque total des infrastructures d'importance majeure entrave la fourniture de services-clés. Cette situation est exacerbée par le manque de financements suffisants pour l'aide humanitaire. Le Service Jésuite des Réfugiés presse la communauté internationale d'assurer que le soutien d'urgence arrive aux familles et aux enfants qui sont le plus dans le besoin.

L'éducation de presque tous les enfants syriens, qui incluent près de la moitié de la population, a été interrompue de quelque façon par le conflit. Outre à souffrir du traumatisme de la guerre ainsi que des pénuries de produits alimentaires et des services de base, le bien-être des jeunes est également menacé par un manque d'accès àl'éducation. Les risques qui en résultent sur le bien-être des jeunes Syriens ontété clairement détaillés dans le dernier rapport UNICEF.

«Les interruptions de la scolarité ont un impact négatif sur le bien-être des enfants, affectant leur estime de soi, leurs capacités d'interaction sociale et d'aptitude à s'exprimer. La combinaison de soutien éducatif et psychosocial est cruciale pour aider les enfants à affronter la perte et le traumatisme» dit Nawras Sammour SJ, directeur du JRS Moyen-Orient et Afrique du Nord.

Tandis que le niveau de destruction augmente, les Syriens sont obligés de fuir dans d'autres villes et pays. Les écoles et les autres bâtiments publics sont de plus en plus utilisés comme abris. A Alep, par exemple, seulement six pour cent des enfants fréquentent les quelques écoles disponibles.

Le soutien éducatif et psychosocial fourni aux enfants à Damas, Homs et Alep dans les centres du JRS Syrie et dans les écoles-abris illustre clairement d'une part les bienfaits de l'éducation et d'autre part la difficulté de la fournir en cas de crise. A Alep, le JRS est directement responsable de quatreécoles-abris dans lesquelles vivent jusqu'à deux cents familles déplacées. Ne pouvant pas utiliser l'édifice pour les salles de classes, le JRS a monté des tentes dans le jardin de l'école, où les enfants suivent des cours donnés par des enseignants bénévoles. 

Dans de nombreux cas, de tels services d'urgence ont été les uniques services éducatifs que les enfants syriens ont reçus en près de deux ans; dans des endroits où les écoles publiques continuent à fonctionner, un soutien supplémentaire fourni par le JRS sert aussi d'important amortisseur psychosocial pour ceux que le conflit a traumatisés.

«Le soutien que nous fournissons aux enfants n'est pas seulement important d'un point de vue éducatif, mais aussi parce que nous fournissons un abri sûr pour quelques heures par jour, soulageant ainsi la pression subie par les parents qui essaient de vivre avec les réalités du conflit. Les centres offrent une quotidienneté et une stabilité au milieu du chaos, un endroit où les enfants peuvent se sentir en sécurité. Dans ce genre d'environnement, ils arrivent à mieux apprendre età s'exprimer» a ajouté le père Sammour. 

Pour davantage d'informations, contactez:
  • Zerene Haddad, Responsable de la communication, JRS Moyen-Orient et Afrique du Nord; tél. +961 712 73136; middleeast.communications@jrs.net; www.jrsmena.org
  • Mitzi Schroeder, Directeur des politiques, JRS Etats-Unis; tél.+1-202 629 5941; mschroeder@jesuit.org; www.jrsusa.org
  • James Stapleton, Coordinateur international des communications, tél. +39 346 234 3841; james.stapleton@jrs.net; www.jrs.net
Notes pour le rédacteur

Le JRS est présent au Moyen-Orient depuis 2008. Avec ses projets en Turquie, Syrie, Liban et Jordanie, le JRS sert dans la région les besoins de plusieurs communautés de réfugiés et de demandeurs d'asile qui viennent d'Iraq, Afghanistan, Soudan, Somalie, Iran et Syrie.

Tandis que la région est terrassée par la crise humanitaire provenant du conflit syrien, le JRS répond par de l'aide d'urgence sous la forme de couvertures, matelas, chaussures et vêtements d'hiver, paniers alimentaires et repas chauds, médicaments de base, abris et soutien éducatif et psychosocial. De plus, le JRS fournit les transports, du matériel scolaire, des repas légers pour lesécoliers et du matériel d'enseignement pour quelques écoles publiques qui se battent pour persévérer malgré les circonstances.

Dans la région, plus de 50.000 familles ont reçu un soutien du JRS en 2012. De l'aide d'urgence est fournie en Syrie, au Liban et en Jordanie, tandis que les projets normaux pour les communautés de réfugiés existantes continuent en Turquie et Jordanie.

Le JRS dans le monde

Le JRS travaille dans plus de 50 pays dans le monde. L'organisation emploie plus de 1.200 personnes:laïcs, jésuites et autres religieux, pour couvrir entre autres les besoins éducatifs, médicaux, sociaux d'environ 700.000 réfugiés et réfugiés internes, dont plus de la moitié sont des femmes. Ses services sont fournis aux réfugiés indépendamment de leur race, origine ethnique ou croyances religieuses. 

Countries Related to this Region
Syria