Ethiopie: La construction de Dollo Ado arrive à son terme
Dollo Ado, le 26 octobre 2012 – L'imposant hall polyvalent du JRS vient d'être achevé dans une section du camp de Melkadida. Construit pour doter les réfugiés de Dollo Ado d'un espace pour les sports d'intérieur, ce hall est les plus vaste à des milliers de kilomètres à la ronde. La construction s'est accélérée au cours des derniers mois, le dernier bâtiment construit étant l'école.
Lire la suite >>>
Ethiopie: Dollo Ado, un an plus tard
Dollo Ado, le 11 octobre 2012 – Plus nous nous enfonçions en direction de la frontière somalo-éthiopienne du sud-est, plus il faisait chaud. Nos tentes étaient irrespirables pendant la journée; et lorsqu'il pleuvait, elles étaient inondées. Tel était la réalité quotidienne d'un membre de l'équipe du JRS dans le camp de Melkadida lorsque le projet de Dollo Ado a commencé à fonctionner en novembre 2011.
Lire la suite >>>
Ethiopie: Les réfugiés fuient la Somalie pour raison de sécurité
Dolo Ado, le 16 juin 2012 – Le Ministère Ethiopien pour les Réfugiés et les Rapatriés a récemment déclaré au Service Jésuite des Réfugiés que le nombre de réfugiés en provenance de Somalie qui s'installent dans la région de Dolo Ado est passé de 300 à 1.000 par semaine. Les réfugiés ont déclaré que dans leur pays ils avaient été placés devant un choix crucifiant: donner un fils aux activistes, payer en bétail ou en espèces pour avoir la paix.
Lire la suite >>>
Ethiopie: La récréation aplanit les difficultés inhérentes à la vie dans les camps
Dollo Ado, le 3 mai 2012 – J'ai vécu ma première expérience auprès des réfugiés dans le camp de Mai-Aini au nord-ouest de l'Ethiopie. Je travaillais avec le Service Jésuite des Réfugiés comme Responsable des Sports et des Activités récréatives depuis un peu moins d'un an. Quatre-vingt pour cent des résidents du camp étaient de jeunes hommes Erythréens qui avaient fui leur pays pour des raisons politiques. Les défis existentiels que j'y ai rencontrés m'ont préparé au travail que je fais actuellement à Dollo Ado, Ethiopie.
Lire la suite >>>
Ethiopie: jouer, danser et s'instruire à Dollo Ado
Dollo Ado, 7 mars 2012 – L'année dernière, en août 2011, les enfants du camp pour réfugiés de Melkadida, Dollo Ado, luttaient pour survivre. Ils étaient au bord de la mort. J'ai assisté à leur agonie et j'ai vu les nombreuses fosses dans le cimetière, préparées à l'avance. Maintenant, six mois plus tard, la vie est différente et je suis content de les voir jouer, danser, rire et apprendre.
Lire la suite >>>
Ethiopie: Les activités en cours à Dollo Ado, d'autres devraient suivre bientôt
Dollo Ado, le 18 janvier 2012 – Vers la fin de l'année 2011, le JRS a officiellement démarré la première phase de son dernier projet qui propose une assistance sur le long terme à des réfugiés somaliens vivant dans le camp de Melkadida, à Dollo Ado. Les différents services proposés vont de l'éducation à des activités récréatives pour les jeunes, en passant par l'accompagnement psychologique et le sport. Le JRS veut offrir aux réfugiés somaliens du camp de Melkadida la possibilité d'obtenir des compétences concrètes afin que ce temps d'exil ne soit pas stérile.
Lire la suite >>>
Ethiopie: nouveaux projets à ouvrir au cours des prochaines semaines
Nairobi, 23 août 2011 – le Service Jésuite des Réfugiés (JRS) a confirmé ses plans pour mettre en œuvre de nouveaux projets dans les camps de Dollo Ado en Ethiopie. Le JRS enverra une équipe qui travaillera dans la zone ces prochaines semaines et commencera dès que possible à fournir un soutien éducatif et psychosocial à la population des réfugiés.
Lire la suite >>>
Ethiopie: Le JRS aide les enfants réfugiés somaliens
Nairobi/Dollo Ado, 16 août 2011 – Le directeur du JRS Afrique de l'Est, Frido Pflueger SJ, vient de revenir d'une visite au camp de réfugiés de Dollo Ado en Ethiopie du Sud-Est. Dans une interview, il décrit ses impressions sur la situation vue sur le terrain et explique comment le JRS sera impliqué.

Lire la suite >>>
Kenya: fuyant l'insécurité et la disette depuis 17 ans
Kakuma, 3 août 2011 – Agé de vingt-sept ans, Ahmed*, originaire de Somalie, vit dans le camp pour réfugiés de Kakuma, au nord-ouest du Kenya, depuis 2004. Comme des milliers de personnes fuient la sécheresse et le conflit en Somalie, il rappelle ce qui l'a fait fuir il y a 17 ans.

Lire la suite >>>