Afrique du Sud: Détention d'enfants séparés
Le 13 septembre 2004 une décision judiciaire fondamentale a été prise par la haute cour de Pretoria, en Afrique du Sud, concernant la détenton d'enfants migrants. La Haute Cour a decrété que les enfants étrangers détenus devaient être traités selon les lois locales qui gouvernent la protection des enfants sud-africains.
Lire la suite >>>
La détention comme outil de contrôle des migrations
Le droit qu'ont les Etats de gérer les flux de migration dans leur pays est subordonné à leurs obligations à protéger les réfugiés. En effet, la Convention des Nations-Unies de 1951 interdit aux Etats de pénaliser les réfugiés pour le seul motif qu'ils sont demandeurs d'asile. Pourtant, la détention arbitraire d'immigrés est largement utilisée comme outil de contrôle des migrations. Les coûts humains et sociaux de politiques qui restreignent le mouvement de réfugiés.
Lire la suite >>>
Cambodge: Éducation pas possible dans les centres fermés
Les Montagnards, un groupe ethnique vietnamien, forme le plus grand groupe de réfugiés au Cambodge. Contrairement aux autres réfugiés du pays - connus comme réfugiés urbains, les Montagnards sont détenus dans plusieurs sites fermés, gardés par la police, à Phnom Penh, la capitale. Ces sites sont pratiquement des centres de détention, car les réfugiés ne peuvent en sortir que pour des raisons médicales. Ce règlement rend difficile l'organisation des services éducatifs, et, par conséquent, a des effets négatifs sur la santé mentale des détenus.
Lire la suite >>>