Grands Lacs: Le JRS nomme un nouveau directeur régional
02 octobre 2012

Le père Isaac au cours d'une rencontre récente avec le père Peter Balleis, Directeur International du JRS, à Rome, Italie (JRS)
A côté des sentiments d'insécurité, de manque et de vulnérabilité expérimentés dans le camp, il se souvient aussi d'avoir apprécié le cadeau que représentent une famille aimante, la confiance en la providence divine, et le sentiment que tout se terminerait bien.
Bujumbura, le 2 octobre 2012 – En novembre prochain, Isaac Kyiaka SJ deviendra le quatrième directeur de la région des Grands Lacs du Service Jésuite des Réfugiés. Il succèdera à Tony Calleja SJ qui se retire après six années marquées par une expansion et des changements rapides. Ancien directeur du JRS Ouganda pendant deux ans, le père Kyiaka aborde ce nouveau poste avec toutes ses qualifications pratiques et académiques et son expérience personnelle.

Pendant son mandat de directeur, le père Tony Calleja a démarré et clôturé des projets couronnés de succès dans les trois pays qui forment la région: le Burundi, le Ruanda et la République Démocratique du Congo. Le JRS a accompagné 18.000 réfugiés burundais durant leur rapatriement de la Tanzanie où ils avaient trouvé refuge, ouvert des projets visant l'éducation et la sécurité alimentaire. A ce jour, il est en train de transférer la responsabilité de ces activités aux communautés locales.

En dégageant des ressources, les équipes du père Calleja ont pu répondre rapidement à des crises évolutives dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo. Les équipes ont démarré des programmes visant l'éducation et la formation professionnelle, et l'assistance d'urgence aux populations déplacées en situation de grande vulnérabilité.

Lorsque la fin du conflit dans le nord de l'Ouganda a permis aux déplacés de rentrer chez eux, le père Kyiaka a diligenté la clôture des activités dans cette partie du pays pour renforcer l'assistance aux réfugiés pauvres vivant à Kampala, la capitale du pays. Dans les années 80, avant d'intégrer le JRS Ouganda, le père Kyiaka a travaillé pour l'organisation au Sud Soudan, à Kajo Keji, sur la frontière avec l'Ouganda.

Marqué par l'expérience du travail aux côtés de celui qui était alors Directeur de projet du JRS, le père Pio Ciampa, Isaac est entré au noviciat des Jésuites en mai 1985, et il a fait ses premiers vœux deux ans plus tard en Zambie. Après sept années en tant que Maître des Novices en Tanzanie, il a poursuivi ses études de théologie en République Démocratique du Congo et au Kenya, avant de se spécialiser en théologie pastorale et en conseil en Belgique et aux Etats-Unis.

Le désir de redonner. Né à Moyo, au nord ouest de l'Ouganda, le père Isaac est à même de comprendre les complexités de la guerre et des déplacements forcés. Dans sa jeunesse, après la mort du président Idi Amin, Isaac a connu le déplacement comme des milliers de ses compatriotes. Lui et sa famille ont eu la chance de trouver la sécurité dans un camp de réfugiés du Sud Soudan.

A côté des sentiments «d'insécurité, de manque et de vulnérabilité» expérimentés dans le camp, il se souvient aussi «d'avoir apprécié le cadeau que représentent une famille aimante, la confiance en la providence divine, et le sentiment que tout se terminerait bien».

Isaac est désormais impatient de donner à son tour pour manifester sa gratitude pour tout ce que Dieu lui a donné. Et il cite volontiers un proverbe africain: «La main qui donne est la même que celle qui reçoit».




Press Contact Information
James Stapleton
international.communications@jrs.net
+39 06 69 868 468