Saint-Siège: un nouveau pape, fils de migrant, signe d'espoir et de justice
14 mars 2013

Des milliers de personnes se sont rassemblées sur la place Saint-Pierre pour entendre le message du nouveau Pape (Peter Balleis/JRS)
Tant de gens dans ce monde ont faim, faim de justice, faim de protection, faim d'avoir une maison, et ils ont besoin du pardon dans ce monde où il y a tant de violence que les gens ne peuvent se pardonner.
Rome, le 14 mars 2013 – La fumée blanche signifiant l'élection d'un nouveau Souverain Pontife s'est échappée à 19h, de la cheminée de la Chapelle Sixtine qui se trouve à 300 mètres des bureaux du Service Jésuite des Réfugiés. A peu près une heure plus tard, la nouvelle a été annoncée: le cardinal argentin Bergoglio venait d'être élu Pape, le pape François. 

En mettant l'accent sur l'inclusion sociale des personnes vivant aux marges de la société, le Pape rejoint la mission du JRS qui promeut l'hospitalité à l'encontre des réfugiés, ceux qui sont le plus aux marges de notre monde actuel. Le JRS voit dans cette nomination un signe d'espoir en matière de paix et de justice pour les plus vulnérables de notre monde.

Dans le discours prononcé devant la foule en attente, le pape François a invité les fidèles à suivre le «chemin de la fraternité, de l'amour, et de la vérité». Une proclamation au monde que le nouveau Pape s'efforcera de vivre dans la foi et la justice. 

«Il encourage la mission auprès des pauvres et nous avons besoin de ce type d'encouragement de la part des autorités de l'Eglise pour nous permettre de remplir la mission du Christ», a déclaré Peter Balleis SJ, le Directeur International du JRS. 

Etant le fis d'un immigré italien, le nouveau Pape peut s'identifier aux combats liés à l'immigration. Tout au long de sa vie, le Saint Père a cherché la simplicité, il a toujours mis en avant l'humilité, y compris lors de sa première apparition publique en tant que Pape lorsqu'il a demandé à la foule de prier pour lui. 

«L'un des sujets chers à l'Eglise d'Amérique Latine est l'option pour les pauvres, le souci des faibles et des petits, et peut-être que le choix de son nom en référence à Saint-François d'Assise traduit ce désir de simplicité», a déclaré le père Balleis.

Le pape François a également demandé au monde prier le Notre Père avec lui, la prière de Jésus qui met Dieu au centre et Lui demande «donne-nous notre pain quotidien».

«Tant de gens dans ce monde ont faim, faim de justice, faim de protection, faim d'avoir une maison, et ils ont besoin du pardon dans ce monde où il y a tant de violence que les gens ne peuvent se pardonner», a ajouté le père Balleis.

Ce sont toutes ces faims, a poursuivi le père Balleis, qui résonnent auprès des personnes déplacés – les Syriens qui soupirent après la protection, les Colombiens après la justice, et les réfugiés urbains après la reconnaissance de leurs communautés d'accueil.

«Le Notre Père que le Saint Père a prié avec nous et avec les dizaines de milliers de fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre nous inspire dans notre travail qui s'étend à tous les peuples, aux autres religions et aux autres cultures. L'élection de ce nouveau Pape est une source d'encouragement».




Press Contact Information
James Stapleton
international.communications@jrs.net
+39 06 69 868 468